Marrackech express, ou jane Eyre à travers moi...

Ce sont mes textes...Des lettres d'amour adolescentes, aux petits romans inignifiants... Je respire donc j'écrit...

29 mai 2006

Chapitre 9

Prieuré ste Postiche .

Le paysage est magnifiquement surnaturel. Les arbres sont immense et leur feuille d’un vert indéfinissablement clair. Dans le ciel d’un violet profond deux astres luisent. Se sont les lunes de Gastella et Doris, m’a expliqué Simanson. Assise devant la fenêtre je contemple ce spectacle d’un romantisme à toute épreuve. Et je me sent devenir poète.

Le prieuré en lui même est une sorte de château fort en pîerre blanche et antracite, il est sur élevé d’un toit en bois clair .Au rez de chaussé les pièces sont ouvertes sur des jadins fleuris de milles couleurs. Tous ce décort donne un aspect presque joyeux à l’endroit.

Mais l’intérieur est beaucoup plus austère. Une jeune femme aux yeux lavandes, nous à fait visiter les lieus. Dans les étages les couloirs sont très larges mais sombre, car seul des sortes de petites meurtrière laissent entrer la lumière. Deux grandes bibliothèques fournit en livres divers et variés.Une salle à mangée sinistre comptant trois grandes tables circulaire,faites de  bois foncé, ainsi qu’une plus petite au millieu.

Un jardin d’hivers ,aussi étendu que les jardins extérieurs, d’ou elle nous a conduit à la source du fleuve Lian, dans une cavitée souterraine .La couleur de l’eau du Lian est indéfinissable, chaque rayons des différents soleils transfome le précédent ton en un encore plus beau. Au fond de la grotte se tient une énorme machine en bois ressemblant vaguement à un moulin à eau terrestre. Cet instrument réparti des doses de liquide dans des fioles, les même qu’à la banque de Birme. La jeune sœur nous expliqua qu’il était probable de rencontrer des tourristes, car nous arrivons en plein dans la saison des pélerinnage. Elle était tellement bavarde que nous fûmes renseigné sur tout et tout le monde sans avoir rien demandé. Et la sœur truc… Tatati… et machin…tata…Bref que de culture…

Je suis maintenant dans une sorte de cellule de nonne, très déprimante. Elle compte un petit lit en bois , au matelat aussi dur que du béton.Je m’en contenterais, c’est vraiment pas le moment de faire la difficile. Depuis que j’ai débarqué dans ce monde il m’est arrivé pas mal de chose, et j’ai le sentiment que ça ne fait que débuter. Je crois que je commence à avoir vraiment peur du lendemain. Et le fait de ne pas savoir ce qui est écrit sur ce fichu papier m’inquiète. Mais je relativise, j’aurais pu tomber plus mal. Si je n’avais pas rencontré Simanson, à l’heure actuelle, je serrais suremment déjà morte dévorée par une horde de pirates carnivors.Ou, obligé de me prostituer pour pouvoir survivre !(Idée, à proscrire, j’ai l’esprit mal tourné par moment.)

En définitive, je préfère être coincé ici dans cette pièce mitteuse. Papi et mamie me manque, je me demande si ils pensent à moi aussi ? Ils ont certainement prévenu la police de ma disparition ! Ils ne me retrouverons jamais, cette pensée me paralise… Je suis inexistante, dans le monde de l’Eluant, je n’ai aucun papier d’identité…Crois moi Iaüle tu n’en à pas besoin, les gens te connaissent bien plus que tu ne le crois…Pourquoi je suis une star de cinéma ?…Arrète un peu, soit sérieuse, penses- tu vraiment que beaucoup de gens possède une voix intérieur… Je n’en sais rien, et puis j’en ai assez de tous ça ! je ne comprend pas pourquoi j’ai été catapulté ici, sans avoir rien demander ! je voudrais des explications !Ce n’est quand même pas trop demandé ?… Attends encore un peu, les réponces viendront plus vite que tu ne l’imagine. Ne te torture plus, si tu es dans ce monde, c’est à cause de ta destiné. Tu es née pour être ici et pour accomplir de grandes choses…Moi ? Non mais tu m’as regardé, je ne suis qu’une ado mal dans sa peau et totalement égocentrique, et « je dois accomplir de grandes choses ? », tu dérailles complètement ! … Ne soit pas si sceptique, même les gens les plus réfractaires à leur destiné finnissent par l’accomplir, je te laisse, quelqu’un frappe à la porte…

-Oui entrez !

(petite femme maigre, habillée de noir, aux yeux violets profonds et cernés.)

-Bonjour Iaüle.

-Qui êtes-vous ?

-Je suis la Séfarade du prieuré Ste Postiche.

-Vous êtes une sorte de « Mère supérieur » ?

-Si l’on veut, oui.

-Que faites-vous exactement ?

-J’étudie la vie, son mouvement sans cesse. Je réfléchit, je médite, et surtout j’apprends.

-Vous devez connaître beaucoup de choses. J’ai vu vos bibliothèques, c’est là que vous apprenez ?

-Oui.Et aussi dans la nature, j’y trouve des réponces, souvent très surprenantes d’ailleur.

-Et qu’elles sont vos question ?

- Les même que les tiennes, sans doute ?

-Probable ! J’ai des tonnes de questions, mais je ne sais pas comment les formuler clairement. Elles sont beaucoup trop vastes.

-Je peux toujours essayer d’y répondre, mais je ne te promet rien.J’ai un conseil à te donner, il est très facil à suivre : laisse les questions jaillir de tes lèvres, telles l’eau d’une source. Elles te paraitrons claire à énoncer et peut être un jour tu trouveras toi même les réponces ? Je t’écoute, maintenant. 

-Pourquoi moi ? Ou ce trouve cette planète dans l’univers par rapport à la terre ? C’est quoi véritablement les monstres des combles ? C’était quoi ces créatures que nous avons rencontré dans la forêt ?

-Des créatures ? Comment étaient-elles ? décrit les moi ?

-Elles étaient grandes et minces. Leur peau d’une couleur argentée. Elles ont débarqué comme par magie, alors que simanson allumé un feu de camp. L’atmosphère est devenue glaciale. Nous ne pouvions plus bouger, nous étions comme figés. Je me sentais Heureuse et profondement triste à la foi.Puis elles ont désigné Simanson et mille voix ont dis « C’est lui. »

Vous savez qui elles sont ?

-Oui, Iaüle, j’ai bien peur que vous ayez rencontré des Malfeuseuses !

-Des quoi ?

-Je vais te raconter l’histoire du monde de l’Elluant. Tout du moins dans les granddes lignes.

Il faut que tu m’écoutes attentivement car toutes les déclarations que je vais te faire devrons rester graver en toi à jamais. Et surtout ne m’interromp pas !! Et tu prètes ?

-Oui.

-Tu as appris, sur terre, que bien avant les hommes vivaient sur ces territoires des dinosaures…Puis est venues l’air glaciaire. Pendant cette période, les scientifiques terriens ont toujours soutenu, qu’il n’y avait eu aucune vie. Oublie cela, il y a eu des habitants, tout un peuple c’était installé dans les glaces.Ils avaint étaient chassé de leur précédent Univers, mais ceci est trop compliqué à t’expliquer maintenant. Ce peuple existe encore aujourd’hui sur les terres du FedEk , dont tu as certainement entendu parlé ?

-Oui, simanson m’a expliqué .

-Bien ce peuple disais-je se nomme « Niubisse ». Ils peuvent controler l’eau, et possèdent une technologie très avancée . Les Niubissent n’étaient pas seul sur les territoires terriens, il y habitait aussi les peuples Elphique du Kimoliun actuel. Puis un jour la Terre c’est réchauffée, et une autre forme de vie est apparut. Au fur et à mesure du temps celle ci c’est dévellopé et l’ « Hommes » a maitrisé le feu, puis les outils… Enfin ils ont découvert l’existance de la vie féerique dans leur monde si rationnel. Et cela ne leur à pas plut. Ils se sont mis à pourchasser toutes formes de « Magie », comme ils aiment à nommer les savoirs faire du peuple Elphique. Les Niubisses ont alors pris une grande décision. Leur technologie avaient un tel potentiel qu’ils s’en servirait pour créer une planète à leur image. Dont ils ne serraient jamais chassé.

Voilà comment ils ont contruit l’Elluant. Nous possédons notre propre Univers, nos propre systèmes solaire. Mais pour créér cette univers à l’exterieur de l’univers d’origine il fallait une porte. Ne t’es tu jamais demandé quelle était la signification des pierres de Stonehenge ?

Ne fait pas cette tête, oui le mystérieux cercle de Méghalite au beau milieu de l’Angleterre est la fameuse porte dont je viens de te parler.

-Mais qu’elle rapport ça à avec les malfeuseuses ?

-J’y arrive, les malfeuseuses sont les gardiennes de ces portes depuis environs seize années terriennes.

-Et pourquoi pas avant ?

-Depuis ton arrivé quelqu’un t’a t il renseigné à propos de l’existence de l’Ile d’Irgon ?

-J’en ai vaguement entendu parler.

-L’ile d’Irgon ou l’Ile des dieux comme beaucoup aiment à l’appeler, est en guerre depuis cette période. Et les ennemis du Prieuré ont installé ces gardiennes.

-Pourquoi ?

-Tu devras encore apprendre beaucoup sur le monde d’Elluant avant d’avoir cette réponce. Ce que je peux te dire c’est que les malfeuseses, ne peuvent pas te toucher phisiquement. Le seul mal qu’elles pourront te faire serra psychologique. Elles infestent nos rêves en général…

-… Nos rêves ? Elles leur font quoi ? Elles les transforment en cauchemard ?

-Exactement !

-Alors elles m’ont déjà aggressé, au moins deux fois.

-Raconte moi, si tu le veux ,bien entendu ?

-Je suis une sorte de fantôme, j’assiste à la scène sans rien pouvoir faire. Je regarde Simanson souffrir, parcequ’il étouffe et d’ailleur moi aussi je n’arrive plus à respirer correctement. Nous sommes dans une sorte de Hall d’hôtel très luxueux, qui brûle. Simanson tien quelque chose entre ses bras.Un petit corps, qui à l’air inanimé. Et juste avant de me réveiller je réalise qu’il s’agit de moi ! Vous vous rendez compte je me vois morte !

-C’est bien l’œuvre de ces maudites créatures. Mais ici tu es bien protégée. Certaines des sœurs de Ste Postiche sont formées pour le combat depuis, leur enfance. Elles sont appelées les « Combattantes ». Je voudrais que toi et Simanson rencontriez l’une d’entre elle. Elle se nomme Clella. Elle est jeune, mais elle pourra tout autant que moi répondre à certaine de tes questions. A présent , suis moi nous allons diner.

-Attendez ! J’ai une dernière chose, très importante à vous demander.

-Je t’écoute ?

-Est-ce vous l’indicateur de Simanson ?

-Oui ! Il t’a remis le papier comme je le lui avait demandé ?

-Oui justement c’est à propos de cela. Il n’y à rien d’écrit dessus.

-Ah ! Crois tu vraiment ?

-Et bien regardé par vous mêm… Mais il n’y avait pas ce dessin tout à l’heure !!!

-Je sais Iaüle, mais ne t’affolle pas. Simanson comprendra. Il t’expliquera. Viens maintenant, nous allons être en retard, et je déteste ça.

Ainsi, je ne suis même plus dans mon univers d’origine. Je ne peut même pas me dire, que je me trouve à environ trois années lumière de mes grands parents. Je sent la nostalgie pointer le bout de son nez. Et ce dessin étrange. Je l’ai déjà vu quelque part, mais ou ? Je me creuse le ciboulot depuis tout à l’heure et je n’en ai toujours pas la moindre idée. C’est agaçant à la fin.

Et puis il n’y a pas de rideaus aux fenêtres comment voulez-vous dormir dans de telles conditions. Tout est là pour que je me triture le cerveau jusqu’au bout de la nuit.En plus, j’ai peur de dormir à cause des malfeuseuses. Je ne veux plus avoir à faire ce cauchemard.

Enfin la Séfarade m’a beaucoup parlé, mais je ne sais toujours pas quelle est la raison de ma projection sur l’Elluant. Il y en a forcément une, puisque la petite voix me parlait de « destiné ». Oui, j’ai décidé de la croire, de l’écouter et de lui accorder une plus grande place dans ma vie. Après tout elle fait parti de moi, elle ne peut mettre, que bénéfique.

Non je ne joue pas la lèche botte !!! j’assume ce que je suis voilà tout !!!

Demain matin, normalement, je ferrai la connaissance de Clella. Si elle est aussi sympathique, que Simanson , j’ai vraiment pas de chance !!!

La vie au prieuré à l’air extrement difficile. Les sœurs ne se parlent pas entre elles. Elles paraissent muettes.Je comprend pourquoi notre guide de ce matin parlait autant. Elle doit se retenir , alors quand des gens de l’extérieur arrivent et qu’elle à l’opportunité de s’exprimer, ça y va. Pour ce qui est du repas celui servi se soir était très, comment dire… « frugal » . Il y avait en tout et pour tout, trois feuille d’une salade verte saveur noisette, une purré de couleur orange dont je n’ai pas pu définirle goût , et un grand verre d’eau. Tout ce qu’il y a de plus diététique.Mon unique réconfort est qu’à ce régime là, je vais finir par perdre du poids.

Posté par newjane à 18:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire